Tu veux du pain ?

Tu veux du pain ?

Ou l’art de désamorcer un conflit :

Un trajet en voiture, avec un de mes fils de 14- 15 ans assis à côté de moi, il mange un morceau de pain.  Et moi, je râle, je le sermone (aujourd’hui,  je ne me souviens plus pour quel motif). Il m’écoute patiemment puis soudain, il me tend son pain : -« Tu veux du pain ? »

Cela me fait sourire et stoppe ma râlerie tout net.

Depuis, lorsque je suis énervée et arrangue la famille, il est fréquent que l’on me demande si je veux du pain.

L’humour aide à prendre du recul et à dédramatiser, car souvent le sujet de râlerie n’est pas si important que cela. Mais c’était bien vu de la part de mon fils de me proposer à manger. Car lorsque nous râlons, c’est en général que l’un de nos besoins n’est pas satisfait et pourquoi pas celui de se nourrir ?

Nous, adultes, c’est rarement de ce  besoin là dont il est question, quoique.  Mais cela me fait penser que si nous transposons le sujet vers nos jeunes enfants, on s’aperçoit qu’un certain nombre d’entre eux devient râleur dès que la faim se fait sentir. Bien souvent, ils ne savent pas  l’exprimer clairement et c’est à nous de reconnaître ce besoin sous un air bougon ou agressif.  Réfléchissez : à la sortie de l’école le midi, sur un trajet en voiture, vers 18 h, quand le repas se fait attendre le week-end, quand les horaires se relâchent en vacances… Ca ne vous rappelle rien ?

A quoi sert de supporter un enfant chouinant et de s’énerver à son tour, si il a juste un besoin impérieux de se restaurer ?

( Il existe pleins d’aliments santé autre que gâteaux et bonbons, chips et compagnie, qui vous permettront de répondre au besoin de votre enfant sans compromettre son appétit au prochain repas)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sécurité : faites le calcul *