Thalasso de Bébé

Thalasso de Bébé

http://www.soniarochel.com/

Voilà une vidéo qui fait le buzz sur le net. Pour ma part, je l’ai découverte il y a peu de temps et sa grande douceur m’a émerveillée. Si vous ne l’avez pas encore vue, c’est un moment très touchant. Sonia Rochel est auxiliaire de puériculture depuis longtemps déjà et cette pratique inédite est née de son expérience, de son attention au bien-être des nouveau-nés et de son questionnement des pratiques habituelles des établissements de maternité. J’admire cette capacité qu’elle a eu de transformer une habitude bien ancrée et pas forcément utile de baigner le nouveau-né tous les jours, en un bain plaisir, cadeau de bienvenue au monde. Elle exerce son art à Paris, et commence à faire de la formation, c’est plutôt une bonne nouvelle.

Même s’il n’est pas question de reproduire un tel bain sans un minimum de connaissance des nouveau-nés et sans une certaine expérience, cette vidéo peut être source d’inspiration pour les parents afin de créer la bonne ambiance lorsqu’ils baignent leurs petits. Au-delà des consignes de sécurité de base*, adopter des gestes lents pour manipuler son enfant, le prévenir d’une voix douce des changements de position me semble tout à fait abordable aux parents que nous sommes. Pourquoi ne pas diffuser une musique très douce, pour se rapprocher encore du bain que donne Sonia ?

Ce qui me semble essentiel à faire passer, est que le bain, comme outil d’hygiène, n’est pas une obligation pour le nouveau-né. Le vernix caseosa le protège encore un moment des agressions extérieures et il est loin de se salir suffisamment pour avoir à subir nettoyage, astiquage, savonnage, shampoinnage en règle tous les jours. Vous avez remarqué comme ils pleurent lorsqu’on les savonne avant de les mettre dans l’eau.

C’est normal, un bébé est vraiment très sensible, chaque geste brusque que nous leur faisons subir est une épreuve pour lui, déjà le déshabillage est mal vécu. Et puis lorsque sa peau est nue, chaque souffle d’air le fait sursauter, il va réagir encore plus aux bruits et gestes autour de lui.  D’où l’importance de réduire ces moments au minimum, d’abandonner la toilette entière obligatoire chaque jour et de penser au bain plutôt comme un rituel d’accueil et de plaisir, un temps respectueux. Savoir être avec son enfant plutôt que savoir faire la toilette.

*bain à  37°, pièce à 23-24°, ne pas quitter l’enfant des yeux, attention à ce qu’il ne heurte pas le robinet s’il est baigné dans le lavabo...

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sécurité : faites le calcul *