Sococoon, l’éveil des sens

Sococoon, l’éveil des sens

Soco est peintre et plasticienne, elle n’habite pas très loin de chez moi et j’ai eu le plaisir de la rencontrer. Elle a mis en place un univers pour les tout-petits tout droit sorti de son imaginaire. A l’aide de sa machine à coudre, elle fabrique un petit monde de tissus, tout en douceur et découverte. C’est une invitation pour le toucher, la vue, l’ouïe des tout-petits et de ceux qui les accompagnent. L’installation peut faire de 30 à 80 m2, toute de blancheur avec des touches noires et marron légèrement ethniques. On croise des chouettes, des boules, des plumes, des mobiles et des instruments de musique. On explore la fourrure, les matières rugueuses, lisses, avec les pieds et les mains. C’est froid, c’est doux, c’est chaud, cela gratte et cela chatouille. Les enfants sont invités à quitter leurs chaussettes et pantalons pour être libres de leurs mouvements et augmenter les surfaces de contact.

Avant d’entrer dans la salle, j’ai rencontré trois petits bouts avec leur assistante maternelle : « On va dans l’endroit Doudou !». La découverte du lieu fait ouvrir de grands yeux et tout le monde est intimidé par tant de clarté et de blancheur. Les gestes se ralentissent, les yeux explorent, pas de cris, ni de gestes brusques, naturellement les enfants se mettent au diapason de cet univers de douceur. Soco fait rebondir des balles de ping-pong blanches sur un gros xylophone en bois pour attirer l’attention des enfants. Les adultes s’assoient par terre et les enfants partent en exploration : à quatre pattes dans le tunnel, en rampant dans les tipis. Ils touchent, ils observent, il y a tant à voir.

Ce jour-là, c’était le relais parents assistantes maternelles Rance Frémur, animé par l’infirmière puéricultrice Isabelle Beust, qui profitait de Sococoon et le rose de la salle s’était invité. L’exploration était libre, mais lorsque Soco déploie son installation sur un festival jeunesse, c’est un vrai spectacle qu’elle propose au public ébahi, elle le guide de tipi en tipi pour des instants de contes, de musique, de mimes.

C’est, pour adultes et enfants, une vraie parenthèse enchantée où l’on prend le temps d’être ensemble loin du rythme effréné du quotidien.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sécurité : faites le calcul *