Nos enfants ne sont pas des poupées !

Nos enfants ne sont pas des poupées !

crédit photo- Kristin Leroy

C’est sympa d’avoir des enfants bien habillés, on a vite fait de jouer à la poupée avec eux, et de les transformer en icône de mode. Ce n’est pas forcément un problème tant que l’on reste assez souple sur la question.

Quand on réfléchit à ce qu’est un enfant, on est loin de la figure de mode. La tâche essentielle de l’enfant, dès sa naissance est de grandir et d’atteindre l’âge adulte pour accéder à l’autonomie. Pour cela il lui faut être maître de ses mouvements, car d’un point de vue moteur le jeune enfant à beaucoup à apprendre. Alors imaginez quel frein cela peut être s’il est gêné par ses vêtements ! Gêné par les vêtements dans ses mouvements, mais également, plus tard, gêné dans ses explorations par crainte de salir ou d’abîmer sa tenue vestimentaire. Quand on ne peut pas courir, sauter, ramper, frapper dans un ballon, parce que l’on va se faire disputer d’avoir sali ou abîmé ses vêtements, cela limite sacrément les découvertes.

C’est souvent source de tension dans les relations parents-enfants. Car ce n’est pas très agréable de devoir faire des tonnes de lessives, ou de voir revenir le énième pantalon neuf avec un trou, et on a vite fait de râler sur cet enfant qui rentre tout crassou et avec un accro.

Pourtant mieux vaut un enfant satisfait de sa journée, qu’un enfant ronchon car il n’a pu exprimer toute son essence.

Pour alléger le quotidien, pourquoi ne pas lâcher un peu sur la tenue vestimentaire ?

– Votre enfant n’est pas en danger physique s’il porte un vêtement deux jours de suite. Le pantalon est un peu sale au genou ? Ce n’est pas très grave, un propre serait dans le même état ce soir, autant qu’il le remette, et vous allégez vos lessives.

– Gardez des vêtements auquel vous ne tenez pas trop pour quand votre enfant va jouer dehors, ou pour le week-end. Vous ne vous stresserez plus de le voir faire n’importe quoi, et vous ne le limiterez pas dans ses découvertes.

– Optez pour du confortable et restez cohérent niveau budget. Ne craquez pas sur un vêtement super cher quand il y a fort à parier que le destinataire n’y fera pas attention (pas parce qu’il serait méchant ou inattentif, juste parce que ce n’est pas dans ses priorités ; et ce ne doit pas être dans ses priorités ! Rappelez-vous, grandir est une tâche difficile et prenante).

Voilà, vous aurez un peu moins un petit ange blond digne d’un magazine de mode, mais un peu plus un enfant bien dans sa peau et une source de conflit en moins. Pas d’inquiétude, avec l’âge, il y a immanquablement un moment où, adolescent, l’enfant se met à être un peu plus attentif à sa tenue vestimentaire (malheureusement, à ce moment-là, vous risquez fort de ne plus choisir ses vêtements).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sécurité : faites le calcul *