L’école à la maison pour tous, s’ennuyer 

L’école à la maison pour tous, s’ennuyer 

S'ennuyer à la maison

Bien que le programme scolaire reçu à la maison semble assez important pour certains, le confinement, c’est aussi l’occasion pour les enfants de s’ennuyer ! Oui, oui, l’occasion d’expérimenter l’ennui. C’est assez désagréable comme sensation pour les enfants et c’est assez pénible pour les parents d’avoir un enfant qui s’ennuie dans les pattes.

Mais cela peut être bénéfique, parce que l’ennui, cela permet de faire de la place à notre monde intérieur et qu’à l’époque des emplois du temps surbookés et des écrans omniprésents ce n’est pas si simple de trouver de l’espace pour exercer sa vie intérieure. De l’espace effectivement, dans nos cerveaux surchauffés, en plus de l’espace dans la maison.

Bien sûr cela peu inquiéter, car, en ces temps agités, nous risquons de trouver la peur au plus profond de nous. Et c’est quelque fois ce qui rend l’ennui inconfortable, voire insupportable.

Mais c’est aussi en s’ennuyant que l’on va réussir à se connecter avec nos besoins, nos envie, nos talents. Et c’est valable pour les adultes comme pour les enfants.

Chez les enfants, l’ennui peut se caractériser par de l’agitation, des bagarres dans la fratrie, du bazar, des bêtises ou par « Maman, papa ! Je sais pas quoi faire ! ».

A ce « Je ne sais pas quoi faire » l’adulte a souvent vite fait de répondre par tout un tas de propositions pour combler au plus vite ce trou béant d’inactivité.

Mais si vous expérimentiez une réponse différente pour voir ce qu’il peut en sortir : un simple « Ah, bon, tu t’ennuis ! » puis un joli silence derrière. Vous pourriez avoir comme réponse : « Bah, oui, je peux pas voir mes amis », réponse : « Ah, oui, ils te manquent ?!….etc, etc, etc. Toujours une réponse sans proposition, mais en essayant de mettre des mots sur les ressentis. Il y a grande chance que la conversation s’arrête assez vite, parce que vous aurez entendu ce que votre enfant avait à vous dire, qu’il se sera senti écouté, et qu’il aura trouvé une idée tout seul pour remédier à son ennui. Cette idée sera alors certainement une exploration qui correspondra complètement à son besoin du moment et qui sera nourrissante pour lui.

Parce que lorsque l’on s’ennuie, c’est que l’on n’est pas dans le faire et que cela semble insupportable, et nous génère de l’inconfort. Une fois cet inconfort accepté ou géré, l’ennui n’est plus ressenti comme de l’ennui, c’est juste un moment où l’on ne fait rien ! Cela s’appelle alors rêver, flâner, bouiner, traînasser, et c’est plutôt agréable.

Restez chez vous et portez vous bien

Sur la page Facebook les parents ont du talent, je mets en ligne chaque jour un mandala à colorier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sécurité : faites le calcul *