L’école à la maison pour tous, quel temps de travail

L’école à la maison pour tous, quel temps de travail

Une des grandes règles de l’école à la maison est qu’il n’y a pas de cours formel. Les parents ne sont pas des professeurs destinés à faire cours à une classe de 20 voire 30 élèves, 6 heures par jour. Donc aucun besoin de se mettre debout au bout de la table de la salle à manger, et de posséder un tableau pour apporter des savoirs. Dans la situation actuelle, qui plus est, le travail scolaire est normalement programmé par les écoles, il suffit d’accompagner de près ou de loin suivant les besoins.

Et puis souvenez-vous toujours que c’est en imitant des modèles que les enfants apprennent le mieux, le plus, car, nous sommes programmés ainsi dans nos apprentissages. Il y a donc énormément de choses que les enfants vont apprendre de cette façon à la maison. En vous voyant télétravailler, ce qui est certainement un peu inédit, ils vont découvrir une nouvelle activité et aurons peut-être envie de vous imiter.

Suivant leur âge, en participant à l’organisation familiale, ils vont tester, exercer de nombreuses compétences. A condition que vous leur fassiez confiance, que vous acceptiez le bazar résultant de leurs essais (en cuisine notamment) et leurs ratages, ils vont affiner des capacités nombreuses qui ont des retentissements dans les apprentissages scolaires. A trois ans, on peut affiner sa motricité fine en coupant des pommes de terre, à 6 ans on peut exercer son écriture en écrivant la liste de course (et c’est très important pour ne pas retourner en courses trop souvent). A 8 ans on peut exercer la lecture en lisant la recette, à 15 ans on travaille sa capacité d’organisation en préparant un repas complet.

Si vous avez la chance d’avoir un jardin à disposition, l’arrivée du printemps permet de commencer les travaux potagers. Avoir un projet jardin et pouvoir y travailler chaque jour, change de ce qu’il est possible de faire en temps habituel, et est certainement aussi satisfaisant en terme d’apprentissage. Ils n’apprendront pas la même chose, ils n’apprendront pas de la même façon, mais ce sera tout aussi bénéfique à leur développement.

Se lancer dans la création artistique, dans le bricolage, dans le rangement, que sais-je encore, tout cela est tout à fait valable et participe au développement de vos enfants. Jusqu’à environ 10 ans, ils seront très motivés par n’importe quel projet. Plus âgés, cela risque d’être un peu différent, mieux vaut leur laisser l’initiative et rebondir sur leurs envies, mais on peut aussi être force de proposition.

Dans tout cela, le temps assis à une table à faire des exercices scolaires n’a pas besoin d’être important. Tous les apprentissages qui peuvent être fait sous une forme moins scolaire gagnent à l’être. Ecrire un mail, une lettre à un proche, c’est du français. Lire une bande dessiné, un article de journal, un prospectus, c’est du français. Convertir des millilitres en centilitres pour une recette, ce sont des mathématiques… J’avoue que pour les fonctions de seconde, j’ai moins facilement des exemples, mais lire un article scientifique avec des statistiques sur le coronavirus peut être un bon exercice !

Pratiquement : une heure de travail formel scolaire journalier en primaire, c’est bien. Jusqu’à deux heures d’exercices et révisions encadrés au niveau collège seront bénéfiques à la progression. Et si votre lycéen s’astreint à trois heures par jour de travail sérieux, vous pouvez être fier de lui !

Choisissez bien le moment pour instaurer ces heures de travail. Tout de suite après le petit-déjeuné, en pyjama pour ne pas perdre l’énergie des plus jeunes dans la salle de bain ! Mais plutôt en fin d’après-midi chez les adolescents qui mettront plus de temps à se mettre en route. Sûrement pas après le déjeuné, car les rythmes biologiques ne sont pas favorable à ce moment-là, c’est l’heure de la sieste ! (sauf si on s’est levé à 11 h car couché à 1 h du matin, ne hurlez pas, c’est un emploi du temps hyper classique pour un grand adolescent.). Et n’oubliez pas que ce qui vous convient, n’est peut-être pas adapté à l’autre ni à vos enfants, et pour vivre tous ensembles, il faut pouvoir faire des compromis.

Restez chez vous, portez-vous bien !

Sur la page Facebook les parents ont du talent, je mets en ligne chaque jour un mandala à colorier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sécurité : faites le calcul *