Judo, danse, peinture…

Judo, danse, peinture…

judo
Crédit photo : Hermès

Qui dit rentrée scolaire dit aussi inscriptions aux activités extrascolaires. Vous vous réjouissez , votre enfants va s’adonner à son sport favori, bricoler loin de la maison, élargir son cercle d’amis…Oui mais si lui n’en a aucune envie ?

Il en a le droit. Le temps scolaire est déjà bien chargé, il demande aux enfants de la concentration et de l’attention, des efforts importants pas toujours faciles à gérer pour eux.

Nos enfants peuvent avoir besoin de temps libre pour se reposer, rêver, se détendre en dehors de toute contrainte. Et d’autre part, vous ne trouvez pas que  les activités prennent sur les moments disponibles pour la famille (ou les amis) ? Notre progéniture éprouve aussi le besoin d’être auprès de nous. Et puis, c’est pour certain un effort important d’aller vers les autres et il existe des  petits solitaires dont il faut penser à respecter la personnalité.

On est bien d’accord,  les activités ne sont pas du gain de liberté pour les parents quand on considère le temps passé au transport. On peut donc l’utiliser à faire des activités avec ses enfants : faire de la peinture, de la pâte à modeler à la maison, se promener, visiter un musée, aller au square… Ainsi nos enfants peuvent  exercer leur créativité, se dépenser, se cultiver dans un cadre plus adapté et plus rassurant pour eux.

Bon, il serait  un peu dommage que cela devienne une opportunité de plus pour passer du temps devant un écran.

Rassuré et entendu dans ses besoins, quand le jeune réfractaire aux activités extra-scolaires se sentira près, c’est certainement lui qui sollicitera l’inscription à une activité librement choisie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sécurité : faites le calcul *