Dialogue pédagogique

Dialogue pédagogique

crédit photo : Kristin Leroy

J’étais jeudi et vendredi dernier, à Lorient, en formation sur le dialogue pédagogique dans la gestion mentale. Ce fut un moment riche. Deux jours pour se mettre en introspection sur sa façon de fonctionner dans les apprentissages, déjà rien que cela c’est enthousiasmant : savoir comment cela marche pour soi et rien que pour soi, dans sa tête, et découvrir que cela fonctionne totalement différemment pour le voisin !

Mais ce fut surtout du temps pour perfectionner sa capacité d’écoute et son empathie, et c’est cela que j’aime en gestion mentale. On accompagne l’autre à se découvrir dans un jeu de questions réponses, loin du jugement et de l’évaluation. Je vous assure que ce n’est pas si simple, il faut pouvoir lâcher prise de ses croyances, de ses fonctionnements propres et ne pas avoir d’attente vis-à-vis de l’autre. Pas évident pour la vingtaine de stagiaires présents, professeurs et orthophonistes pour la plupart, de sortir du dialogue didactique, de l’enseignement méthodologique, du discours moralisateur, ou du plan affectif. J’ai eu moi même quelques surprises, révélations, en expérimentant le dialogue avec mes collègues stagiaires.

Le dialogue pédagogique en gestion mentale permet à l’enfant, ou l’individu, d’être en contact avec lui-même pour voir ce qu’il se passe, pour lui, dans sa tête, au moment de la réalisation d’une tâche d’apprentissage. C’est ce processus qui lui permet d’apprendre à apprendre. Je suis ravie d’avoir eu l’opportunité d’améliorer mes capacités à faire le médiateur entre l’enfant et lui-même.

Ceci est un premier article sur la gestion mentale d’Antoine de la Garanderie, pas d’impatience, je vous en dirai plus sur le sujet au fur et à mesure des posts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sécurité : faites le calcul *